Qualité de vie au travail

Multitasking, l’art de faire plusieurs choses en même temps

Loin des systèmes d’exploitation informatiques, le multitasking, en français le multitâche, est le fait de réaliser plusieurs tâches simultanément. Aujourd’hui, c’est une pratique que nous faisons tous, de plus en plus, que ce soit au travail ou chez soi. Quand vous regardez la télévision, vous arrive-t-il d’avoir le téléphone dans la main ? De répondre à vos courriels en assistant à une réunion ? De parler au téléphone en consultant un site web ? De répondre à vos messages textes en rédigeant un document ? Est-ce que vous faites toutes sortes de tâches et d’activités en même temps dans l’espoir d’être plus productif et d’accomplir plus avant la fin de votre temps de travail ? Encore pire, de téléphoner au volant ? Bienvenue dans notre nouvel article !

 

Bien que le fait de faire plusieurs choses en même temps peut sembler intéressant et nous donner l’impression d’accomplir plus en moins de temps, est-ce vraiment une pratique productive ?

 

Le Multitasking, définition

 

Le multitasking ou multitâche en français désigne la capacité à gérer plusieurs tâches simultanément, c’est-à-dire, dans le contexte professionnel de jongler entre différentes activités en passant rapidement d’une tâche à l’autre. Cependant, notre cerveau n’est pas capable d’effectuer plusieurs actions complexes à la fois, mais plutôt d’alterner plus ou moins rapidement entre les tâches, réduisant parfois l’efficacité et la qualité du travail.

 

Les idées reçues sur le multitasking

 

On remarque quelques idées reçues concernant le multitâche. Certains croient que le multitasking est synonyme d’efficacité et de productivité à cause de l’image dynamique qu’il donne. En réalité, il conduit à une réduction de la qualité du travail et à l’augmentation du temps nécessaire pour une tâche donnée puisque le cerveau doit constamment se réadapter et changer de focus.

 

De plus cette méthode de travail n’est pas adaptée à tout le monde, n’ayant pas tous la même capacité à nous concentrer. Elle sera un peu plus adaptée pour des personnes ayant plus de facilités à se concentrer, tandis qu’elle deviendra une plaie pour celles qui ont besoin de plus de temps.

 

Je suis « multitâche », je perds du temps

 

Selon une étude américaine menée par Joshua Rubenstein, Jeffrey Evans et David Meyer en 2001, pratiquer le multitasking ne nous fait pas gagner du temps, mais nous en fait plutôt PERDRE.

 

En effet, leurs recherches montrent que la perte de temps est générée dans le processus de changement d’activité (switching). En d’autres mots, chaque fois que l’on passe d’une activité à une autre, notre cerveau a besoin d’un certain temps pour quitter la première activité et s’adapter à la nouvelle.

 

Ils décrivent ce processus de changement d’activité en deux étapes :

 

  1. « Goal Shifting » : Vous décidez d’arrêter une tâche et de passer à une autre. Votre raisonnement est alors celui-ci : « Je pense que je vais arrêter de faire cette activité et faire celle-ci à la place ».
  2. « Rule Activation » : Vous devez ensuite vous réorienter vers la nouvelle tâche. Vous devez alors clarifier : « En quoi consiste la tâche? Où en suis-je dans le processus? Que dois-je faire? ».

 

Cela veut donc dire que si vous êtes un « multitasker », et que vous passez votre journée à faire plusieurs tâches en même temps, vous devez probablement perdre un temps fou.

 

Le multitâche créé une interruption permanente dans votre journée

 

De plus, le multitâche crée une interruption constante durant votre journée de travail. Vous arrêtez constamment de faire une activité pour vous adonner à une autre, même si la première n’est pas terminée.

 

Selon une étude récente de Gloria Mark, professeur dans le département d’informatique à l’Université de Californie, il faut en moyenne 23 minutes et 15 secondes pour retourner à son activité initiale après avoir passé à une activité différente (multitâche).

 

Si vous avez l’habitude de faire plusieurs choses en même temps comme travailler sur un rapport important et lire vos mails au même moment, vous créez des interruptions constantes dans votre « flow » de travail et vous perdez le focus ainsi qu’environ 25 minutes à chaque fois !

Multitasking, faire plusieurs choses à la fois

Le multitâche diminue l’attention et l’efficacité

 

Avez-vous déjà essayé d’entretenir une conversation avec votre conjoint tout en essayant de lire vos courriels sur votre téléphone ? Vous avez probablement remarqué que vous n’arrivez pas à entrer dans la conversation ni à lire vos mails en profondeur. En d’autres mots, vous êtes médiocres dans les deux activités.

 

Le multitasking diminue votre attention et vous rend médiocre dans une tâche ou l’autre, ou pire encore, dans les deux. De plus, cela augmente votre risque d’erreur sur une activité puisque vous n’êtes pas totalement présent et engagé dans l’activité !

 

Multitasking et quotient intellectuel

 

On remarque que cette pratique, dont le principe est de faire plusieurs choses à la fois, n’est ni idéale pour une bonne productivité, mais elle serait aussi néfaste pour le cerveau de ceux qui l’utilisent. En effet, une étude mise en avant par le Chicago Tribune sur 1100 salariés britanniques fait le constat alarmant que le quotient intellectuel (QI) de ceux qui la pratiquent diminuerait de manière plus forte que celui des fumeurs de cannabis ou des insomniaques.

 

De plus, le multitasking sollicite tellement intensément le cortex préfrontal, qui est responsable de l’attention et de la prise de décisions, que cette pratique peut mener à une surcharge cognitive, réduire son efficacité, augmenter le stress, et sur le long terme diminuer la capacité de concentration. Il est donc préférable, bien que notre cerveau soit adaptable, de limiter le multitâche pour préserver notre santé mentale et garder une bonne performance cognitive.

 

Le multitasking et la loi de Carlson

 

La loi de Carlson de l’économiste suédois Sune Carlson en parle très bien, puisqu’il affirme qu’une tâche interrompue est bien moins efficace et prend plus de temps à accomplir que si elle était réalisée de façon continue. Elle souligne l’importance de la concentration ininterrompue qui est devenue un réel défi, de plus en plus important et compliqué dans un monde où les distractions nous entourent et s’introduisent constamment dans notre environnement.

 

Il est donc recommandé de maîtriser son environnement de travail pour minimiser les interruptions et de s’entraîner à se concentrer et à prendre conscience de ses mauvaises habitudes comme le fait de vérifier constamment ses e-mails, de laisser les notifications et y prêter attention, pour arriver à les remplacer par de meilleures pratiques comme travailler sur une seule tâche de bout en bout, avec une attention pleine et entière.

 

Lutter contre le multitasking avec la Méthode Pomodoro

 

Une méthode intéressante à appliquer pour lutter contre ce fléau du multitasking, peut être l’application de la méthode Pomodoro. Elle consiste à se concentrer et travailler sur une tâche précise durant 25 minutes avant de prendre une courte pause pour aérer son esprit, d’environ 5 minutes. Après avoir travaillé 4 périodes, appelés pomodoros, vous pouvez prendre une pause un peu plus longue.

 

L’idée ici est que les délais (ici de 25 minutes) peuvent renforcer la concentration et l’engagement, et que les pauses régulières peuvent aider à maintenir un niveau élevé de performance mentale. Avec cette méthode, on peut combattre la fatigue et maintenir une fraîcheur mentale, et améliorer la productivité. Elle est encore plus utile pour les personnes ayant du mal à se concentrer sur de longues périodes.

 

Pour combattre efficacement le multitasking en utilisant cette méthode Pomodoro, vous pouvez aussi l’ajuster à votre rythme personnel, si vous savez que vous êtes capable de rester concentré plus de 25 minutes. Vous pouvez donc commencer en faisant un calcul du temps de travail correspondant à votre capacité de concentration. Pour certains il ne sera que de 25 minutes, pour d’autres, il pourra aller jusqu’à 50 minutes ou plus.

 

Le multitasking synonyme de perte de temps

 

Vous vous fatiguez, et vous ne parvenez pas à accomplir les « TO DO LISTS» de la journée, votre vision de vous-même en pâtit et votre qualité de vie au travail aussi ! La conclusion est la suivante, le cerveau n’est pas conçu pour faire plusieurs activités en même temps. Si vous pensez être efficace en mode multitâche, et bien ce n’est qu’une illusion. Et même si le multitâche devient une habitude générale, dites-vous que vous payez un fort prix pour parvenir à accomplir plusieurs activités en même temps.

Cela pourrait vous intéresser

Lutter contre la surcharge de travail
Lutter contre la surcharge de travail
Retour au travail après les vacances : nos conseils et astuces
Retour au travail après les vacances : nos conseils et astuces
Promouvoir le bonheur au travail : Guide pour les CSE
Promouvoir le bonheur au travail : Guide pour les CSE
pictogramme double flèches bleu

Réserver une démo

 

Contactez-nous