Guide

La communication non violente en entreprise : Comment faire ?

La communication non violente en entreprise : c’est quoi ?

 

La communication non-violente ou “CNV”, est un mélange entre philosophie, langage, et désir. Elle a trois buts :

– Libérer des conditionnements inconscients en distorsion avec notre manière consciente de voir la vie
– Acquérir la capacité de communiquer plus facilement ses sentiments
– Gagner en diplomatie dans ses échanges.

 

Les 3 étapes indispensables pour mettre en place une CNV

 

1 Observer mes ressentis : il faut être le plus objectif possible et cibler uniquement ce que l’on cherche à transmettre. 

2 Identifier mon sentiment ou mon besoin : je dois être capable de formuler clairement ce que je ressens avant de le communiquer pour éviter tout risque de méprise de la part de mon interlocuteur. 

3 Communiquer mon message : si et seulement si vous avez réalisé les deux étapes précédentes, vous pourrez entamer la discussion avec un tiers.

 

Ce que la CNV permet au bureau

 

– Partager un ressenti négatif, mais de manière constructive sans être désobligeant ou méchant.
– Installer (ou réparer) des relations de confiance avec ses collaborateurs.
– Formuler plus facilement et diplomatiquement ses demandes et ressentis auprès de ses supérieurs.
– Tuer les conflits dans l’œuf avant qu’ils éclatent.

 

Quelques techniques pour appliquer la CNV au bureau :

 

Le “lâcher de Chacal”

 

Cette technique permet, d’expier son mal-être. Le principe est simple : écrivez sur un bout de papier tout ce que vous ressentez de mauvais en vous. Vous ressentez de la colère ? Du stress ? Un sentiment d’injustice ? Sortez cela de votre corps en l’écrivant sur un bout de papier que vous brûlerez ensuite. Ce sera, pour vous, un poids en moins à porter. Vous pourrez ensuite aborder la communication verbale plus sereinement avec vos collègues ou supérieurs si besoin il y a.

 

 

Communication CSE

Le “vis ma vie”

 

Cette technique est intéressante lorsqu’il est question d’un conflit d’idées lors d’un débat. Ici, il est question d’être capable d’aborder une discussion le plus sereinement possible. Si conflit il y a, qu’il soit interne ou externe, vous vous devez de tenter de vous mettre dans la peau de votre adversaire pour tenter d’observer la situation depuis son point de vue. Essayer de tirer du bon de son positionnement, car il n’y a jamais de bons ou de mauvais arguments il y a juste des intérêts qui divergent. Le but est de construire plutôt que de s’opposer.

 

Les limites de la CNV

 

La nécessité d’ouverture

 

Pour pratiquer la CNV, il est nécessaire de faire un travail sur soi afin de s’ouvrir au dialogue. Les personnes fermées sur elles-mêmes ne peuvent pas pratiquer la CNV. Il est primordial de s’ouvrir à la discussion et de ne pas laisser la colère nous submerger.

 

La manipulation

 

La pratique de la communication non verbale peut, bien évidemment, cacher des choses. Il est nécessaire de se méfier des apparences. La CNV peut être un moyen d’amadouer un interlocuteur pour le faire aller dans son sens.

 

Conclusion

 

La communication non verbale est donc un moyen d’aborder plus sereinement la communication interne et externe d’une entreprise. Une voie pour obtenir un point de vue plus omniscient sur la situation. Attention cependant à rester méfiant sur les fins des personnes utilisant de telles techniques.

Cela pourrait vous intéresser

Comment travailler en équipe ?
Budget CSE : guide complet pour le calcul et la gestion
Créer de la confiance avec son équipe
pictogramme double flèches bleu

Réserver une démo

 

Contactez-nous